AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Starboy
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2017
Âge : 25 ans (12 mai)
Starboy
Voir le profil de l'utilisateur http://catade.forumactif.com/u1




LOUP OS #1   
Dim 25 Juin - 21:37


« C’est pas.. C’est pas juste un truc que tu sais passager. C’est vraiment un truc dans mes gènes, un truc que je dois accepter, avec lequel je dois cohabiter en sachant que peut-être demain, dans une semaine ou six mois, ça va me bouffer. Le pire en fait, c’est que tu sais même pas quand tu commences à débloquer parce que t’as juste cette putain d’impression de simplement planer. Dans ma phase maniaque, je dormais presque jamais, c’était comme si j’étais sous speed vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept. Et moi-même, je le savais au fond que j’étais fatigué, mais j’arrivais juste pas à m’arrêter, j’avais le besoin constant de bouger, de m’occuper. J’avais pas de concentration, j’arrivais même plus à lire, j’étais conscient que ça tournait pas rond mais t’es juste.. aveugle quand ça arrive ? Et quand tout s’arrête, quand j’ai enfin pris une pause, c’est comme si tout s’effondrait, que la couleur que je pouvais voir, que j’inventais dans du noir et blanc, elle s’éteignait. J’avais le goût de rien, j’avais la force de rien, j’étais qu’un putain de mec sur son lit qui regardait par la fenêtre sans rien dire, je broyais du noir, je pensais à tout et rien, je pensais à ma salope de mère qui m’avait fait ça. Un trip parano tu vois le genre ? Et t’en veux à tout le monde, surtout à toi parce que t’as juste l’impression de déranger, que plus personne croit en toi et que t’es la pire des merdes. Ouais. Je me sentais nul, j’étais à moitié mort au fond au point de penser que si je me jetais d’un toit, je pensais que personne en aurait rien à foutre. Je m’en irais juste, qu’on se souviendrait même pas de mon nom, qu’on dirait juste que j’étais détraqué, que c’était inévitable. C’est ça la bipolarité, au fond de toi tu sais que t’es malade, mais ton esprit il écoute strictement rien, et tu t’enfonces indéfiniment jusqu’à arriver au pire. A la mort, ouais. Mais je crois que c’est même pas le trouble en lui-même qui me crève le plus, ce qui me tue c’est que c’est la seule chose qu’il me reste de cette salope qui a préféré se barrer plutôt que d’élever son gosse. C’est drôle ça, hein ? Ca me fatigue de devoir être esclave de médicaments, je me sens prisonnier d’une maladie à la con que j’ai même pas choisi d’avoir. Et je crois, enfin je suis quasiment sûr, qu’un jour je vais vraiment vriller et arrêter de les prendre alors.. Si ça arrive, si tu vois que je débloque, que je deviens complètement taré.. Enferme-moi, envoie-moi je sais pas où même si je veux pas, mais la laisse pas ok ? Laisse pas Isis toute seule, je veux pas qu’elle le revive encore. Et si c’est trop dur, t’as le droit de t’en aller, je t’en voudrai pas, Nolan. »
Revenir en haut Aller en bas
 

 LOUP OS #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le loup à Chateaudun le 13 et 14 janvier
» Pierre et le loup ( et autres )
» PLV Lisa-Loup et le conteur + minie PLV
» Ode(s).... au loup!!!
» Le loup oomphien , vien se présenter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ONE SHOTS-
Sauter vers: