AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Bubblegum Bitch
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/07/2017
Âge : 23 ans (18 mai)
Bubblegum Bitch
Voir le profil de l'utilisateur




underwater. (malo)   
Mer 22 Nov - 18:50

Informations a écrit:
NAME Warhol. Étiquette qui n’est pas sienne. Nom d’usage, nom emprunté. Sens de la famille qu’elle peine à ressentir. N’est que fille adoptive, sang bafoué, lié au néant et sans attache. Nom qu’elle a roulé dans la poussière, qu’elle a piétiné de ses pas déséquilibrés, qu’elle tente de redorer, fierté qu’elle veut retrouver.
FIRST NAME Malo. Qu’elle murmure du coin des lèvres et la fumée de cigarette qui s’échappe d’elle-même. Malo qu’elle casse, qu’elle fait claquer sur les visages. Prénom qu’elle embrase contre les peaux, qu’elle déchire du bout des doigts. Virilité qu’elle ne porte, mais qu’elle arbore comme les étoffes. À aduler le contraste à ses courbes fines. À en oublier la Malory derrière. Malo, juste Malo qu’elle préfère.  
BIRTH CERTIFICATE Qu’une énigme sans réponse. Que des suppositions, des calculs par des mesures. Des approximations peut-être exactes, peut-être fausses. Qu’un point d’interrogation, Malo. Qu’un mystère même pour elle-même. Retrouvée dans la rue, sans passeport, sans papier. Dix-huit mai, qu’on célèbre. Date d’adoption qu’on lui prête pour naissance. A peut-être connu l’ailleurs, auparavant, mais de ses souvenirs, elle n’a toujours connu que les néons électrisants de Night Vale.
AGE Et de ce fait, on dira qu’elle a vingt-trois ans. Le compteur détraqué, inexact. Les bougies qu’elle souffle sans vraiment compter. Qu’approximation par manque de détail. Puis le chiffre n’importe peu. Encore gamine dans la tête, la vieillesse qu’elle boycotte sans sagesse.
SEX ON FIRE La boussole qui tourne, et tourne toujours. Sans s’arrêter sur un point fixe. Entre le Nord et le Sud. Entre les corps frêles et ceux robustes. Les peaux douces et les bras forts. Les baisers violents et les caresses fines. Il y a ces mecs qui l’ont marqué, l’ont calciné, l’ont mise en cendres sous leur virilité. Et il y a eux ces filles, les copines, les timides. Les lèvres carmins pour l’embraser et la faire gémir. Parce qu’elle s’en fout, Malo. Parce qu’elle baise, c’tout.
RELATIONSHIP STATUS Un Nous qu’elle brandit sur la carte, qu’elle balance quand on lui demande. Et elle sourit pour les photos, elle rigole pour leur bonheur. Elle s’est domptée, Malo. Elle s’est enchaînée, Malo. Dans la simplicité d’un couple douillet, aux allures de perfection. Qu’un couple arrangé pour se sortir de la galère de sa misérable vie. Sans être amoureuse, l’amour en qui elle ne croit plus. N’espère plus. Parce qu’elle a le coeur qui s’étouffe pour un autre nom. Parce qu’elle a encore le corps qui vibre pour d’autres mains. Parce qu’il y a lui, et qu’il n’a toujours eu que lui.
JOB Trop longtemps elle s’est laissée crevée pour des salaires minables. Trop longtemps, elle s’est retrouvée les mains salies pour de la misère. À enchaîner les boulots peu glorieux. Ceux qu’on dit qu’à moitié, qu’on enjolive pour la galerie. À se broyer les os pour des patrons aux rires gras. Le nametag pas assez visible pour qu’on se souvienne d’elle. Aujourd’hui, elle envoie se faire voir les conventions. Elle fout en l’air les règles de la société. Elle ne fait rien. Bonne à rien, les dix doigts qui pianotent sur le comptoir. Relation qui la sort de ce bordel. Et le sang noble de la richesse pour la faire vivre. N'est que photographe à ses heures. À mettre le compromettant en image, à mettre sa roue dans l'engrenage de cette histoire de gang.
MONEY Malo, elle gratte les fonds de tiroir. Elle crame les billets qui passent dans ses mains. Et elle ne compte pas, elle ne se prive pas. Elle vit sur une fortune empruntée. Les cadeaux qu’elle ne refuse qu’à moitié, vent de conscience qui ne souffle plus assez fort. Elle vit de misère et de richesse. La situation qui change selon ses humeurs.
ALLEGEANCE Allégeance par alliance, par dépit. Sans vraiment savoir si elle est dans le bon camp. Sans savoir si elle a vraiment sa place dans cette histoire. À se promener au bras d’un Capulet, l’abeille qu’on lui a gravé sur la peau. L’encre qui lui coule dans les veines. À accepter son rôle, à jouer la comédie à merveille. Sourire quand il le faut, se tenir droite, la tête haute. Mascarade à masque. À s’en donner en spectacle parce que la vie de bourge, ce n’est pas elle. Pour le bonheur de ceux à qui elle doit tant. Pour le respect qu’elle leur doit après ces années bafouées. Elle rend fier, elle est digne, même si pour cela, elle s’enchaîne à l’ennemi.

LIGHT & SHADOWS Détraquée. ☽ Excentrique. ☽ Artiste. ☽ Lunatique. ☽ Vulgaire. ☽ Sensible. ☽ Maladroite. ☽ Entêtée. ☽ Arrogante. ☽ Répartie fine. ☽ Dévouée. ☽ Curieuse. ☽ Provocatrice. ☽ Délurée. ☽ Déterminée. ☽ Ouverte d’esprit. ☽ Gamine. ☽ Instable. ☽ Impulsive. ☽ Décalée.
IN THE DESERT DUSK N’a n’a pas de prologue au personnage. N’a pas de début ni d’il était une fois. Qu’un trou noir sans fond, sans base. Que le néant dans les premières pages. Les fondations qui ne sont que précaires. Qu’un pendentif au cou; une chaîne et un prénom. Seuls bagages pour son propre voyage. La gamine trouvée au coin de le rue. Abandonnée sur le bitume, à se griller sous les néons. ☽ Son corps qui n’est que vestiges. Qu’un amas d’histoires gravées dans la chair. Les chapitres et les lignes qui se filent en cicatrices blanchies par le temps. Sans baume, sans délicatesse. Les années sous ses mains qui paraissent encore. ☽ Le regard qui se perd derrière l’objectif. Ce que les autres ne voient pas qu’elle met sur papier glacé. À capturer l’instant présent, le vrai. Le bonheur, celui imparfait. À troquer la réalité pour sa vision du monde. La photo qu’elle a comme seul talent, ou presque. Parce qu’elle graphe aussi, quand ça lui plait. Les bombes qu’elle cache parfois dans son sac. Toujours le même tag, la signature du bout des doigts et seulement pouvoir dire que Malo était là. ☽ Se calcine les poumons à tout moment de la journée. S’encrasse le corps par la fumée des clopes qu’elle enfile les unes après les autres. Pour mieux respirer, qu’elle dit. Pour se tuer à petite dose, surtout. ☽ Les étoffes qui ne sont jamais les mêmes. Les couleurs qu’elle n’accordent jamais. Porte ce qu’elle veut, Malo. Le ridicule, surtout. N’affiche que les dorures quand les convenances l’obligent. Parce qu’elle préfère l’excentrique, qu’on la remarque à des miles. S’amuse avec le mauvais goût et se fout de choquer les plus pincés.
WILDEST DREAMS Et elle ne rêve que dans son sommeil, à ne plus le faire les yeux ouverts. Les rêves qu’elle laisse aux autres. La naïveté qui n’est que d’apparence, trop longtemps les pieds sur terre. N’espère pas à plus que ce qu’elle n’a déjà. Ange déchu qui ne pense pas à demain. Même si parfois, que trop rarement, elle se laisse à imaginer qu’elle retrouvera ce qui lui manque. Les pièces, les premières pages de son histoire. Les pièces perdues du début. Les acteurs principaux à son trop long monologue.
FORTRESS HEART À se dire sans peur et sans reproche. La gamine qui joue à l’adulte, le pantin qui a coupé les ficelles. Se promène la tête haute, à crier fort, mais elle a peur, Malo. Putain d’effrayée. Que tout s’écroule, que tout se bousille. Que ses recherches n’apportent que les mauvaises réponses. Que ses rêves ne se transforment en cauchemars. Qu’elle ne soit pas belle, au final, l’histoire. La gosse qu’on a abandonné par volonté et non par dépit. Elle a peur du noir et du vide. Des trop grands sauts et des grands remous. Elle a peur de ne plus le revoir, aussi. Ne plus sentir les marques sur sa peau, qu’elles ne disparaissent. Et qu’eux, juste eux, ça aussi, qu’elle l’ait inventé.
PLAYLIST I Dare You, The XX - Don’t Leave, Snakehips ft. MØ - From Eden, Hozier - Walls Could Talk, Halsey - Test Me, The XX - Young and Menace, Fall out Boy - Factory Girl, The Pretty Reckless  
Revenir en haut Aller en bas

Bubblegum Bitch
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/07/2017
Âge : 23 ans (18 mai)
Bubblegum Bitch
Voir le profil de l'utilisateur




Re: underwater. (malo)   
Mer 22 Nov - 18:51

Caractère a écrit:
Funambule déséquilibrée sur le fil de fer de ses idées. Elle est l'artiste de son propre cirque. Gymnaste désarticulée, perdue dans sa routine, jusqu’à s’étaler sur le tapis. Malo un peu trop lunatique, aux humeurs changeantes. Freak Show qu’elle offre gratuitement. À se foutre d’être le phénomène de foire. À peut-être trop aimer être sous le feu des projecteurs. Star d’un soir, les paillettes qui lui collent à la peau. Elle n’est pas droite, Malo, elle est cassée. Sans passé, sans futur. Qu’un putain de présent aussi brouillon que le reste. À vivre au jour le jour, carpe diem qui règne. Elle plane, Malo, elle s’éclate. Les neurones qui ont vrillé, décalée des règles de la société. À rire trop fort et parler trop rapidement. Flot de mots qu’elle laisse sortir pour son propre plaisir. Impossible à suivre, toujours sur le speed. Shootée à la folie, drogue dormante, coulante dans les veines. Gamine qui fait le spectacle à tout moment. Les coulisses qui restent dans l’ombre, demeurent secrets. Les émotions, les vraies, celles qui restent coincées sur les lèvres. Incapable d’extérioriser. À garder les grands drames en elle et s’en laisser broyer les os. Malo, c’est la lionne en cage, l’indomptable. L’artiste animée par sa curiosité. L’incomprise. Fragile, brisée; la poupée aux défauts de fabrication bien cachés. C’est le vice qu’on accepte, que l’on laisse nous consumer. Parce qu’elle est bizarre, Malo. Parce qu’elle est spéciale. Ce don de donner à chacun l’impression qu’ils sont uniques. C’est la belle et rebelle, le mystère au coin de la rue. L’énigme que l’on veut déchiffrer. Au charisme envoûtant, innommable. C’est l’inexplicable, Malo. Et on en redemande, encore, sans vraiment se l’avouer. Standing ovation jusqu’à la fin, jusqu’à la tombée des rideaux. Parce qu’elle fascine, la funambule. Et que du haut de son fil de fer, elle touche le Ciel.

Résumé a écrit:
Malo a été retrouvée dans la rue alors qu’elle n’avait que quelques semaines de vie. + Elle n’avait rien avec elle, aucun papier, aucune information, qu’un petit pendentif avec le prénom de Malory. + Elle a été adoptée par les Warhol à l’âge de 6 ans. Un couple qui ne pouvait avoir d’enfant mais qui adoptait pour venir en aide aux enfants abandonnés. + Elle ne les a jamais considéré comme ses parents mais leur voue un respect et une affection profonde. + Quand elle avait 15 ans, ils ont recueilli Laszlo. + Les deux qui se sont rapidement liés. Sans vraiment de mot à ce qu’ils étaient. À dépasser les limites du rôle de frère et soeur que les parents essayaient d’imposer. La relation un peu trop malsaine, les tempéraments sûrement incompatibles, trop violent l’un avec l’autre. À se faire plus de mal qu’à s’aimer mais s’aimer trop fort. Jusqu’à ce que Laszlo atteigne la majorité et quitte les Warhol. Qu’à se voir quelques fois, jusqu’à pas du tout. Disparu, effacer de la carte. + Elle a enchainé les excès suite au départ de Laszlo, à se vriller la tête, se shooter les veines, et s’éclater le coeur. Elle n’était plus rien, rien de bien, rien de beau, qu’un vulgaire pantin désarticulé. Elle est folle, Malo, innarrêtable. Elle fait ce qu’elle veut, quand elle veut. + Elle a accumulé les boulots miteux, pas toujours légaux pour survivre aux fins de mois. + Jusqu’à ce que les Warhol lui lance l’ultimatum. Jusqu’à voir la honte sur leur visage. Elle s’est arrêtée, Malo, elle a voulu leur redonner un peu tout ce qu’ils ont fait pour elle. Elle a rencontré un Capulet, un soir. Le bon parti, le bon gars. Elle s’est attachée à lui, sans l’aimer. S’est mise en couple, sans vraiment le vouloir. Pour se calmer, se remettre droite. Même si elle ne fait que jouer, même si la tempête gronde encore en elle. Elle n’a jamais vu les Warhol aussi fier, aussi heureux. C’est seulement pour eux, qu’elle le fait. + Elle profite de ce que son couple à lui offrir, par dépit. Elle se range derrière les Capulet sans grande volonté. + Elle joue parfois les photographes pour eux, à prendre en photo ce qui pourrait mettre à terre les autres gang. Ses photos qui deviennent élément de chantage dans les mauvaises mains. + etc.
 
Revenir en haut Aller en bas
 

 underwater. (malo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Malo de Guersac (44)
» HELP! une voiture pour Strapping de Rennes à St Malo?
» Eolas, l'oiseau voyageur par la batterie fanfare de Saint Malo de Guersac
» Nouveau Site de la Batterie Fanfare de Saint Malo de Guersac
» les 2 orgues Cavaillé-Coll de l'église Sainte-Croix de Saint-Servan à Saint-Malo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: FICHES-
Sauter vers: